Testeux de rôteux

Partager

Dinette_Ginette-17

Texte : Melissa Maya Falkenberg
Photos : Lucas Harrison Rupnik

Destination de grands dîners gastronomiques pour plusieurs, Charlevoix ne boude quand même pas son plaisir d’offrir l’embarras du choix à ses passants en matière de restauration rapide. Rapide, dis-je, mais il faut préciser : chez Dînette, on aime prendre son temps, et les casse-croûtes de cette chronique sont aussi des refuges où on aurait pu regarder la vie qui passe pendant des heures.

Chez Ginette, Saint-Irénée
Tout le monde veut arrêter à Saint-Irénée. Que tu arrives d’un bord ou de l’autre sur Chemin des Bains, la brillance de la plage vient embrasser le dash de ton char et, c’est viscéral : ton corps a lui aussi besoin d’aller s’étendre au pied du fleuve. Deux options s’offrent alors à toi : chiller sur l’une des plus belles plages de Charlevoix, ou chiller sur l’une des plus belles plages de Charlevoix avec ton mets de cantine préféré… La vie n’est pas compliquée, à Saint-Irénée.

 

Dinette_Ginette-23 (FILEminimizer) Dinette_Ginette-16 (FILEminimizer) Dinette_Ginette-30 (FILEminimizer)

Quand Hélène et Mathieu ont demandé des hot-dogs sans saucisse (« avec des frites à l’intérieur pour remplacer la viande, s’il vous plaît »), les employés de Chez Ginette ont souri et entamé la nouvelle recette. Après son trip de canot, Marie des Neiges, elle, avait une profonde envie de grilled cheese, ils lui ont fait avec amour même s’il n’était pas sur le menu. Et alors que j’étais en train de me dire que j’avais déjà mangé une poutine la veille, j’ai vu passer sur un cabaret un club sandwich au saumon fumé. Je vous le répète : la vie n’est pas compliquée, à Saint-Irénée.

Chez Laurie, Saint-Siméon
Devant tant d’agrément difficile à comparer, décernons les médailles de la façon suivante : Chez Ginette aura donné le coup d’envoi au pique-nique en gang le plus doux du week-end et Chez Laurie n’a pas d’égal pour un tête-à-tête amoureux ou familial. Le séjour ici est encore plus agréable qu’en avion, car, peu importe le côté où on se trouve, allée ou hublot, la vue sur l’immensité du Saint-Laurent est immanquable et éternelle. « Avez-vous de la bière? », avons-nous osé demander, enivrés par l’air frais qui entrait chaque fois que quelqu’un entrait. « Ben non ! Laurie a juste six ans, t’sé ! », de répondre Sylvie, la tante de Laurie, à qui toute cette poésie est dédiée. C’était la réponse parfaite et jamais je ne remangerai une aussi bonne guédille crabe-homard-crevettes (avec une Orange Crush) sous d’aussi jolis rideaux de dentelle. À moins d’y retourner.

Dinette_Laurie-3 (FILEminimizer) Dinette_Laurie-6 (FILEminimizer)

Place des Cantines, Baie-Saint-Paul
Il faut sortir des routes sinueuses. Il faut savoir que c’est là, juste à côté de l’Aréna Luc et Marie-Claude. Trois roulottes stationnées en permanence : Chez Marcel (la verte), Dany-Elle (la jaune) et la petite nouvelle, la Mexicaine, si un craving de taco al pastor ou de burrito barbacoa te prenait. On reste perplexe, en fait, devant les traditionnelles roulottes; la jaune et la verte, toutes les deux stationnées à l’avant-plan et semblant dire : « T’es ben mieux de me choisir! ». Si tu es le genre de personne qui veut toujours plaire à tout le monde, il est possible que tu décides de prendre deux dîners, ou pire, que tu deviennes nerveux et que ton raisonnement devienne aussi cave que : « Je vais me diriger vers ma couleur préférée. » Sérieux, une chance qu’on s’était informés un peu avant. On savait que les habitués capotent sur la poutine de la roulotte verte (avec raison), mais qu’elle n’offre pas le Big John, un burger double avec fromage et une « sauce spéciale » dont la composition n’a pu être divulguée. « Je vous jure que notre sauce, c’est la meilleure! », a lancé Agathe, la sœur de Danielle. « J’ai ben des défauts, mais chu pas menteuse! » Sa petite-fille Coralie est partie à rire, et nous aussi.

Dinette_PDC-1 (FILEminimizer) Dinette_PDC-2 (FILEminimizer)

 

 

Laisser un commentaire