Restaurants éphémères : c’est toi l’chef!

Partager

restaurant day - sliderTexte : Élisabeth Massicolli
Illustration : Sébastien Thibault

Vous passez des heures devant vos fourneaux dans le but d’épater vos invités? Vous êtes de ceux qui s’arrêtent devant un local vide en imaginant déjà le bistro hip bien rempli qui pourrait s’y trouver? Si l’envie d’ouvrir votre propre restaurant vous a un jour titillé, le Restaurant Day est l’événement concocté exprès pour vous.

Le Restaurant Day est un carnaval culinaire organisé tous les trois mois dans plus de 70 pays. Lancé pour la première fois en Finlande en 2011, il s’est rapidement propagé aux quatre coins du globe. Le concept est bien simple : chaque année, lors de quatre dates prédéterminées, tout le monde est invité à ouvrir un restaurant éphémère. Où? N’importe où! Comment? C’est vous qui décidez! « Le Restaurant Day, c’est de la bouffe sous toutes ses formes », affirme l’ambassadeur de l’événement à Montréal, Frédérik-Toran Nissen. « L’événement permet une offre culinaire variée. On peut se régaler dans un petit casse-croûte de ruelle, dans le salon d’un nouveau montréalais avide de faire découvrir la cuisine de son pays d’origine ou alors dans un restaurant cinq services emménagé dans un endroit original. C’est éclectique! »
Après avoir élaboré un menu, trouvé un nom et déniché un emplacement pour leur restaurant éphémère, les restaurateurs amateurs s’enregistrent sur le site Web du carnaval. Grâce à une carte interactive, les gourmands peuvent découvrir les différents restaurants et leurs menus variés, pour mieux se délecter le jour de l’événement.

Montréal est à sa 6e édition du Restaurant Day. Au moment de mettre sous presse, les organisateurs du carnaval culinaire et les restaurateurs d’un jour s’affairaient déjà à organiser la 7e édition, prévue pour le 16 août 2015. « Lors du premier Restaurant Day à Montréal, en février 2014, il n’y avait que 10 restaurants éphémères. Pour la 7e édition, on prévoit plus de 95 restaurants et près de 5000 clients! », se réjouit Frédérik-Toran Nissen. Il soutient d’ailleurs que Montréal fait maintenant partie du palmarès mondial des 5 villes ayant le plus de participants à l’événement.

restaurantday(1500)

À vos marques, prêts… Cuisinez!
Avec la popularité grandissante du Restaurant Day, la concurrence est de plus en plus féroce. Les restaurateurs éphémères veulent chacun leur part du gâteau, et mettent le paquet pour se démarquer. « On en voit de toutes les couleurs! Des bars à huîtres, des comptoirs à porridge, des vendeurs à vélo! Les participants sont extrêmement motivés », observe l’ambassadeur montréalais de l’événement. Mais outre une passion sans borne pour l’art de la table, qu’est-ce qui motive les participants du carnaval à passer autant de temps – et souvent, à dépenser autant d’argent – dans l’organisation de leur restaurant d’un jour?

« On retire beaucoup de fierté à participer à cet événement. De voir les heures de préparation se concrétiser, puis devenir un véritable succès, c’est magique! Mes coéquipières et moi en avons retiré un beau buzz », explique Rachèle Robert, cofondatrice du restaurant éphémère Ruelle 13. « C’est aussi vraiment agréable de créer un contact avec les gens du voisinage, de s’impliquer dans le quartier. On en ressort accomplis, et avec un gros rush d’adrénaline! »

« C’est un défi, mais c’est très valorisant! », renchérit Norah Pare, cofondatrice du restaurant Fancy Franks Hot Dog. « J’ai participé deux fois à l’événement, dans des formules très différentes, et chaque fois, notre équipe a eu beaucoup de plaisir. Malgré tous les problèmes et les petits accrochages qui peuvent survenir lors de l’organisation d’un resto éphémère, ça vaut vraiment la peine de s’impliquer. »

Un engouement gargantuesque
« Le Restaurant Day permet de rencontrer des gens, de mieux connaître son quartier et son voisinage. La bouffe est un prétexte qui favorise les conversations. C’est rare qu’on ait la chance de s’inviter à manger chez nos voisins, et c’est exactement à ça que sert l’événement », affirme Frédérik-Toran Nissen. « Cet événement mérite de croître en popularité! » Et pour croître, il croît! Depuis quelques mois, le carnaval culinaire mondial se répand tranquillement à travers le Québec. Au cours des prochaines éditions, on retrouvera des restaurants éphémères à Montréal, mais aussi à Québec, à Trois-Rivières, et même, à Matane! Peu importe où l’on se trouve, la restauration est un univers dans lequel on évolue laborieusement. Les restaurateurs font face à une concurrence impitoyable et à une clientèle épicurienne de plus en plus difficile. Pas toujours évident de se tailler une place dans ce petit monde! Pour Frédérik-Toran Nissen, le Restaurant Day est un excellent tremplin pour les apprentis restaurateurs. « Pour plusieurs, le succès de leur restaurant éphémère leur donne le coup de pouce nécessaire pour se lancer en affaire. Ça peut entraîner le grand saut vers l’ouverture d’un resto, mais aussi vers la vente de produits en ligne ou dans les marchés », affirme-t-il. Devant un public gourmand, facilement blasé, même les grands chefs ont dû se plier aux nouvelles exigences culinaires, et réinventer le concept même de la restauration. L’engouement pour les restaurants pop-up gastronomiques – qui apparaissent et disparaissent en quelques heures, jours ou semaines – est maintenant bien présent dans une multitude de villes, partout sur la planète. Gageons qu’avec la popularité grandissante d’un événement comme le Restaurant Day, la tendance des restos éphémères, qui plaît tant aux cuisinomanes, n’est pas prête de s’essouffler.

Laisser un commentaire