L’huile de coco

Partager

huiledecoco

La noix de coco a la cote en ce moment dans les épiceries et marchés santé. Noix de coco râpée ou en copeaux, lait et crème de coco, eau de coco… nous y trouvons toutes les déclinaisons de notre aliment chouchou. La noix de coco offre aussi des solutions de rechange intéressantes pour les végétaliens, comme du faux bacon, de la crème glacée et du yogourt. Toutefois, c’est la fameuse huile de coco qui semble s’être taillé la meilleure place dans nos
garde-manger.

Les internets lui ont attribué des bienfaits allant jusqu’à la perte de poids et le ralentissement de la maladie d’Alzheimer, puis sa consommation a monté en flèche. Mouais. Sans nous laisser aveugler par les mythes véhiculés sur le Web, nous pouvons tirer de nombreux avantages de cette huile parfumée et réconfortante, qui nous rappelle l’été et le Sud, en l’utilisant… à petites doses.

L’HUILE DE COCO, EN BREF
L’huile de coco – parfois appelée « beurre de coco » puisqu’elle devient solide à température ambiante – est une huile végétale extraite de la chair de noix de coco. On dit qu’il s’agit du plus ancien corps gras utilisé en cuisine, bien qu’elle ait éventuellement été remplacée par d’autres huiles végétales plus économiques pour les producteurs et plus abordables pour les consommateurs.

En raison de récents gains de popularité, on constate une multiplication des huiles de coco sur les tablettes de nos épiceries et marchés. Il y en a pour tous les budgets, avec des étiquettes portant les  mentions  «  extra  vierge  »,  «  désodorisée  », « pressée à froid », etc. S’agit-il d’une autre de ces techniques de marketing? En fait, bon nombre des huiles de coco vendues à bas prix sont extraites, raffinées, hydrogénées, blanchies et/ou désodorisées à l’aide de solvants et produits chimiques. Il convient donc d’opter pour des huiles vierges, biologiques, simplement extraites par pression. Ces huiles, considérées comme non raffinées, seront
plus chères, mais combien plus saines!

BON GRAS, MAUVAIS GRAS
L’huile de coco est très goûteuse et intéressante en cuisine; toutefois, son apport nutritif n’appuie pas le statut de superaliment qui lui est souvent donné. En effet, elle contient pratiquement zéro protéine, glucide, minéral et vitamine. Elle a aussi un contenu très élevé en acides gras saturés, comparativement à d’autres huiles végétales, comme l’huile d’olive et l’huile de tournesol. Malgré tout, la noix de coco est réputée pour contenir de « bons » gras
saturés, ayant un impact moins nocif sur la santé que les gras saturés de provenance animale et les gras trans. Comme pour n’importe quoi, la variété est la clé : régalez-vous de votre huile de coco préférée avec parcimonie, en vous assurant de toujours varier vos sources de gras!

L’HUILE DE COCO DANS VOTRE CUISINE
L’huile de coco peut remplacer, en entier ou en partie, le beurre et les huiles végétales en cuisine. Comme elle est plus difficilement absorbée par les aliments, elle constitue un bon choix d’huile à frire. Elle peut également être utilisée crue dans des vinaigrettes. Comme elle redevient solide à la température de la pièce, elle est aussi couramment utilisée pour faire figer bon nombre de desserts, comme des mousses et des tartelettes de noix, ou encore des fromages végétaux. Essayez-la dans vos mets d’inspiration indienne ou thaïe, dans vos granolas et pâtisseries, pour faire frire vos beignets ou pour griller votre pain doré… vous ne pourrez plus vous passer de son goût parfumé et réconfortant! Il est conseillé de conserver l’huile de coco au réfrigérateur, dans un contenant hermétique pour éviter l’oxydation.

HEIN? DE L’HUILE DE COCO DANS LA SALLE DE BAIN?
En effet, il n’y a pas que dans la cuisine que nous pouvons profiter de l’huile de coco et de ses bienfaits. Comme elle est riche en vitamine E et regorge de propriétés antibactériennes, antifongiques et apaisantes, elle représente une solution de rechange naturelle et intéressante à bien des produits cosmétiques du marché. Utilisez un petit pois d’huile comme démaquillant, puis lavez bien votre visage – même le maquillage à l’épreuve de l’eau ne saura lui résister! Remplacez votre crème à raser habituelle par l’huile de coco pour un rasage super aisé et une peau douce, douce, douce. Utilisez-la pour traiter vos cicatrices et tatouages et pour lisser, démêler et hydrater vos cheveux, ou encore comme huile de massage. Rougeurs et peaux sèches? Un petit peu d’huile de coco, et hop. Je serais aussi prête à parier que vous préférerez son odeur sucrée, exotique et réconfortante à celle de vos produits du marché habituels!

///

Texte: Ariane Bilodeau
Illustration: Benoît Tardif, colagene.com

Laisser un commentaire