Landry & filles

Partager

landry et filles

Texte: Elisabeth Massicolli
Photos: Jimmi Francoeur

Quand la cuisine de grand-maman se refait une jeunesse.

Cuisine ménagère revisitée, ambiance conviviale, service chaleureux; Landry & Filles, c’est la parfaite rencontre entre les recettes de grand-maman et les plats recherchés
des grands restos. Vous avez sûrement déjà croisé leur populaire snack-bar sur roue dans un événement montréalais, mais la jeune équipe du foodtruck rétro a maintenant pignon sur rue sur
Papineau – et elle sait très bien recevoir! Endroit charmant au décor vintage sans flafla, on s’y sent vite comme à la maison. Pour mieux connaître ce nouveau resto de quartier, Dînette
s’est entretenu avec l’une des trois associés, Lisa-Marie Veillette, responsable des communications.

Qui est à la barre de Landry & Filles?
Nous sommes trois associés. Marc Landry et Josée-Ann Landry, anciens collègues et amis, sont les instigateurs du projet. Marc est notre chef. Il a travaillé dans plusieurs grands restaurants. Josée-Ann est sommelière et maître d’hôtel. Elle a plus de 15 ans d’expérience en service. Pour ma part, je me charge des communications pour notre foodtruck et maintenant, pour notre restaurant.

Comment le projet Landry & Filles a-t-il vu le jour?
Les deux Landry de Landry & Filles, Josée-Ann et Marc, travaillaient ensemble et possédaient la même fibre entrepreneuriale. En 2012, ils se sont lancés en affaire avec le foodtruck. À ce moment-là, la cuisine de rue était peu présente à Montréal. Un foodtruck, c’était donc une formule originale, mais aussi un vrai défi! On a conçu un menu unique en son genre et on s’est trouvé une image bien à nous. Cuisine de grand-mère réinventée et look rétro; c’est de cette façon qu’on s’est distingué de l’offre des autres foodtruck. Avec des spécialités comme un sandwich au pain de viande, une ploye traditionnelle au saumon, du poulet frit et des popsicles maison, notre menu a vite fait d’attirer l’attention.

Vous avez désormais une adresse permanente. Qu’est-ce qui a motivé l’ouverture de votre restaurant?
L’engouement des gens pour le foodtruck a été tel que l’idée du resto s’est un peu imposée d’elle-même. On trouvait que notre cuisine traditionnelle et gourmande se prêtait bien à un restaurant, à de bonnes tablées. On a donc déniché un local charmant sur la rue Papineau et on s’y est installé en décembre 2014.

Comment décririez vous le restaurant Landry & Filles?
C’est un petit restaurant d’environ 30 places assises. Notre décor est rétro, assez original. L’ambiance est plutôt feutrée et très chaleureuse. Dans un article publié dans le journal La Presse, la critique culinaire Marie-Claude Lortie a décrit notre cuisine comme étant une « cuisine québécoise ménagère réinventée, bien faite, gourmande sans être trop gloutonne, de qualité ». On croit qu’il ne pourrait pas y avoir une définition plus juste!

Pourquoi cet intérêt pour la cuisine traditionnelle québécoise?
On trouve le comfort food intéressant. Il y a des classiques qu’on peut ramener sur la table de façon très originale. Notre menu s’inspire des recettes québécoises de nos grands-mères, mais aussi de la cuisine traditionnelle du Nouveau-Brunswick et de l’Angleterre. Pour réinventer les classiques, on travaille beaucoup avec les produits locaux, du terroir et de saison. Ça donne, au final, de la bouffe conviviale, réconfortante, mais qui sort de l’ordinaire. Si nos grands-mères venaient manger au resto, on ne serait pas gênés de leur servir nos spécialités!

Quelles sont-elles, ces spécialités ?
Au resto, ce dont on se fait le plus parler, ce sont nos brocolis frits style césar, un plat très gourmand! On est aussi très reconnu pour nos ployes, ces crêpes de sarrasin traditionnelles du Nouveau-Brunswick. On en sert avec du saumon gravlax, salade de fenouil, câpres, caviar et fromage à la crème ou encore simplement nature avec du sirop d’érable. Notre poulet biologique est aussi très apprécié. Il provient de la ferme des Voltigeurs à Drummondville, et est servi rôti ou frit. On offre également plusieurs cocktails maison qui sont délicieux. Mon préféré est le Citron confit, un drink acidulé au gin!

Pourquoi avoir choisi le nom Landry & Filles?
Parce que ça nous rappelait la région, les entreprises familiales… bref, la tradition! On trouvait que c’était un beau clin d’œil à notre cuisine et à notre équipe tissée serrée. Aussi, comme deux des associés sont des Landry – sans toutefois partager de lien familial – on voulait profiter de la coïncidence. En plus d’être une motivation à livrer la marchandise (notre réputation en dépend, après tout!), c’est aussi une belle façon d’inviter nos clients à entrer dans notre « famille », le temps d’un repas.

Laisser un commentaire