La ferme au pied levé à Magog

Partager

DINETTE-3 (FILEminimizer)

Texte : Julia Mateian
Photos : Frédéric Beauchamp

Vendredi matin, 10 h, on sillonne les petites rues de Magog pour découvrir un magnifique gîte, unique en son genre. Tout en montant la colline où se trouve la ferme, on ne peut s’empêcher de s’exclamer à la vue du terrain et de ses environs. Le design du bâtiment principal est très linéaire, aux allures modernes, mais s’intègre à merveille avec les lieux. Sitôt descendus de la voiture, on se fait chaleureusement accueillir par deux toutous, gardes de la propriété. Sourire en coin, on se dirige vers l’entrée où nous faisons la connaissance de Marie-Thérèse et Denis, propriétaires, aussi attachants l’un que l’autre. Nous étions fébriles à l’idée d’en apprendre un peu plus sur ce petit coin de paradis!

DINETTE-19 (FILEminimizer) DINETTE-20 (FILEminimizer) DINETTE-15 (FILEminimizer)

Une nouvelle vie
« Et si on s’achetait des vaches? » nous raconte Marie-Thérèse. Il y a 10 ans, le couple, originaire de la Rive-Sud de Montréal, se cherchait un (petit) terrain. Après plusieurs promenades en région, c’est sur ce domaine qu’ils ont décidé de s’installer. À l’origine, on y trouvait une grange ainsi qu’une maison datant des années 1930, peu entretenue. Ce n’est que quelques années plus tard que la maison actuelle fut construite, à l’image des propriétaires, par l’architecte Patrick Morand.

Sans aucune expérience sur une terre agricole, le couple a décidé de se lancer tout d’abord dans la production de sureau, un colorant alimentaire. En raison d’un hiver précipité, ils ont malheureusement dû abandonner cette idée et ne voulant pas perdre une année, ils ont décidé de faire l’achat d’animaux – c’est à ce moment que l’aventure à réellement commencé.
« On n’avait pas dans l’idée de faire de l’agriculture, c’est un concours de circonstances », explique Marie-Thérèse. Une dizaine de vaches Highland et leur taureau, des chèvres, des canards, des oies, des poules, des porcs – une diversification intéressante s’est créée avec les années. Chaque troupeau est choisi avec soin et les propriétaires veillent attentivement à leur bien-être. Denis, designer d’exposition de profession, a tout appris par lui-même; de la façon de manier correctement une scie jusqu’à conduire un tracteur. Quant à Marie-Thèrèse, sa formation d’infirmière l’aide souvent à prendre soin des animaux.

DINETTE-2 (FILEminimizer) DINETTE-21 (FILEminimizer)

Dans la cuisine
Il y a 5 ans, c’est dans sa propre cuisine que Marie-Thérèse a commencé à fabriquer ses produits maison. « Ma tourtière s’inspire de celle du Pied de Cochon mais à la place du jarret de porc braisé, je le fais confire » nous dit-elle. Leurs produits ont rapidement capté l’intérêt des fins connaisseurs qui reviennent ici, saison après saison, chercher leurs produits préférés. Par contre, il faut faire vite, car les quantités sont limitées. « Nous n’avons que cent poulets et les poitrines disparaissent dans le temps de le dire! » renchérit Marie-Thérèse. Le secret réside sans aucun doute dans la qualité de leurs ingrédients et comme elle le mentionne « On mange ce qu’on voit ».

Les animaux sont très bien traités, élevés en pâturage et nourris avec des grains biologiques. « On amène le boeuf à maturité environ 11 mois plus tard que les autres producteurs. Ça coûte plus cher, mais la viande est drôlement meilleure. »

DINETTE-8 (FILEminimizer)DINETTE-16 (FILEminimizer) DINETTE-4 (FILEminimizer)
On nous suggère ensuite la table champêtre, expérience culinaire possible pour les groupes de 6 à 20 personnes. Un menu sans menu, des plats inspirés de la saison, 6 services au choix du chef (ou moins, à la demande), un souper où on apporte son propre vin. Pour 50 $, on peut déguster des raviolis à la pintade, des côtelettes de veau, du chevreau ou même une tarte Tatin servie avec la crème glacée du pomiculteur voisin – un vrai délice!

Au pied levé
Le nom de la ferme vient de l’expression au pied levé, « car nous sommes toujours prêts à vous recevoir! », explqiue Marie-Thérèse. Depuis mai dernier, la ferme accueille également ses hôtes dans l’une de leurs 5 chambres dont la décoration sort tout droit d’une maquette Pinterest. Des lits douillets, des planchers modernes en béton et des accessoires aux allures rustiques chics nous donnent envie d’y passer une nuit de plus. On a hâte au petit déjeuner pour déguster les madeleines faites maison tout en sirotant un café réconfortant. On passe l’après-midi à visiter la ferme, observer les animaux, faire une randonnée pour revenir se prélasser dans le salon douillet, à côté du feu de foyer, livre à la main. C’est si facile de s’approprier les lieux et de s’y sentir à la maison!

DINETTE-12 (FILEminimizer)

DINETTE-7 (FILEminimizer)
Avant de partir, on passe par la boutique chercher quelques (plusieurs!) plats congelés et une peau de vache magnifique pour donner une touche chaleureuse à notre chez-soi. On embrasse les deux propriétaires et on leur promet de revenir très bientôt.

DINETTE-11 (FILEminimizer)

 

Laisser un commentaire