Grèce – Terre d’abondance

Il suffit de mentionner la Grèce pour que surgissent à notre esprit des images de paradis terrestre, tout droit sorties d’une carte postale. C’est donc avec le plus grand enthousiasme que je suis allée, en compagnie d’Oenopole (une agence montréalaise d’importation de vin), fouler le sol aride de la Grèce, rencontrer des vignerons qui travaillent les terres avec un grand respect de la nature, et découvrir un pays riche en histoire, en culture et en agriculture. Je vous emmène avec moi dans ce voyage au cours duquel j’ai constaté l’abondance des produits cultivés localement, dans des sols pourtant extra arides.

MARKOPOULO
Le village Markopoulo est situé à 45 minutes de l’aéroport d’Athènes. Après une baignade méga énergisante (hello le décalage horaire!) dans la mer Égée, le vigneron du domaine Papagiannakos nous propose de visiter ses terres cultivées depuis des générations : oliviers, figuiers, pistachiers, vignes. Ici, tout pousse en abondance et les différents produits cultivés se côtoient. L’été, le soleil est puissant, les pluies se font rares (moins de deux centimètres en trois mois), et le sol accuse le coup. Cette sécheresse, qu’on pourrait croire nuisible, est pourtant le meilleur atout des arbres fruitiers et des vignes. Les plants plongent leurs racines profondément dans le sol pour chercher les nutriments. Résultat : des fruits plus petits, concentrés en saveur. On a droit à une dégustation officielle pour constater l’influence du terroir sur le goût des produits cultivés : plusieurs bouteilles de vin sont ouvertes, et on nous prépare une tablée pleine de tzatziki, de crevettes, de courgettes frites, d’aubergines gratinées, de poissons grillés, de salade grecque. Pas facile la vie!

PÉLOPONNÈSE
À bord de notre petite camionnette, on traverse le canal de Corinthe pour se rendre dans le Péloponnèse. On se rend au domaine Tselepos, dans les hauteurs des montagnes, où le raisin moschofilero est cultivé. Au restaurant Kavos, on goûte au vin blanc issu de ce domaine, accompagnée de plats délicieux préparés par la maman du propriétaire selon les recettes ancestrales : crevettes en sauce, pieuvre bouillie, sardines frites, fava (purée de pois jaunes), pâtes aux tomates et moules. Ça goûte inévitablement le paradis tout ça!

SANTORINI
Située dans l’archipel des Cyclades, Santorini est probablement l’île la plus photogénique de la Grèce, avec ses maisons aux coupoles bleues perchées sur les falaises. Vestige d’une éruption volcanique, c’est ici que le sol est le plus difficile à cultiver : il y a de la cendre volcanique partout, en plus d’un vent qui souffle en permanence. On y retrouve toutefois les tomates les plus goûteuses du pays. C’est impressionnant de voir des fruits pousser dans un sol si sec! Les câpres poussent en abondance, de même que la vigne, qu’on cultive depuis plus de 3000 ans! Les vignerons taillent les vignes en forme de nid, enroulées sur elles-mêmes, tout près du sol, pour les protéger. L’assyrtico est l’un des raisins autochtones les plus cultivés par la famille Argyros, qu’ils transforment en vin blanc, l’Atlantis.

Ce voyage m’a ouvert les yeux sur les spécificités du sol, et la résilience de la nature face à chaque situation. En Grèce, la sécheresse du sol peut paraître comme un obstacle, alors que c’est sa plus grande force. Cette aridité, doublée du savoir-faire des agriculteurs, donne des fruits et légumes complètement uniques!



Texte et photos : Cindy Boyce

Laisser un commentaire