Catégorie : Partenariat

Dînette X MMAQ

Bien que concevoir des magazines et imaginer toutes sortes de concepts pour des photoshoot demande un esprit créatif, j’ai souvent l’impression de n’effleurer que la surface de mon besoin de créer des choses, de travailler la matière et d’explorer d’autres mouvements que celui de mes doigts sur un clavier. La semaine dernière, nous avons visité la MMAQ – la Maison des métiers d’art de Québec, pour y suivre un cours de céramique dans lequel Véronique Martel, artiste et enseignante, nous a donné la mission de concevoir notre propre assiette tournée sur un tour de potier.

C’était beaucoup plus complexe que ce que je pouvais m’imaginer, mais à mon grand émerveillement, j’ai tout de même réussi à former quelque chose qui pourrait très bien servir d’assiette! – Merci à Véronique pour sa grande patience et son sens de l’humour! -La MMAQ est une des douze écoles-ateliers en métiers d’art accréditées du Québec. On y donne des cours grand public et de formation collégiale en collaboration avec le Cégep Limoilou. La matière se présente sous trois disciplines différentes : céramique, sculpture et textile. Les cours sont enseignés par des artistes et artisans professionnels. On y trouve beaucoup de cours différents dont la sculpture sur bois, la sculpture sur pierre, le tricot-machine, la teinture, la couture, etc.

Mais mon préféré est le tissage : l’atelier compte d’énormes métiers à tisser plus haut que moi auxquels sont raccordés des centaines de fils de toutes les couleurs; c’est tellement impressionnant!

J’ai adoré admirer les œuvres des étudiants, toutes spécialités confondues. J’en ressors avec une belle expérience de céramique derrière la cravate et une profonde envie de créer davantage!

 

Dînette X Fumoirs Gossselin

Petit matin pluvieux parfait pour aller visiter un de nos villages préférés des Cantons-de-l’Est: Frelighsburg. On est allés rencontrer Samuel Gosselin de Fumoirs Gosselin pour qu’il nous montre tout le travail derrière son saumon fumé à l’érable. Fumoirs Gosselin c’est deux frères, fils d’épicier, qui ont commencé à fumer du saumon et à le vendre dehors à l’entrée de l’épicerie familiale alors qu’ils étaient encore tout jeunes. Après l’immense succès auprès des gens du village et des environs, les frères Gosselin ont augmenté leur production et déplacé leurs activités dans le bâtiment voisin. C’est là qu’on a rencontré Samuel. Il nous a tout expliqué l’évolution des différents fumoirs que son frère et lui ont développé sur mesure pour optimiser leur processus de fumage. Le petit goût d’érable provient du processus de fumage à chaud avec le bois d’érable. Leur fameux saumon fumé à l’érable est disponible dans les épiceries! Demandez-le chez IGA et Métro. @fumoirsgosselin

 

www.fumoirsgosselin.com
www.instagram.com/fumoirsgosselin
www.facebook.com/fumoirsgosselin

 

Dînette x Beau’s & David’s tea

On a la chance d’habiter derrière une montagne qui s’embrume pratiquement tous les matins d’automne et c’est un de nos endroits préférés pour aller marcher et faire des photos.

On trouvait que c’était l’endroit tout indiqué pour apporter la nouvelle bière London Fog signée @beausallnatural une création riche et dorée préparée avec le thé Crème d’Earl Grey biologique de @davidstea La brume était assurément au rendez-vous; le meilleur moment pour explorer, en toute tranquillité, la nature enveloppée dans son manteau vaporeux. #davidstea #ad

Dînette X #fraisdutoit

Plus tôt cette semaine, nous avons eu la chance de visiter un potager bien spécial, le potager du @igaqc Famille Duchemin qui est installé directement sur le toit de l’épicerie à Ville Saint-Laurent. #fraisdutoit est une initiative qui vise à fournir des herbes, des fleurs, des fruits et des légumes frais dans l’épicerie, mais qui sont cultivés directement sur le toit. C’était fascinant de parcourir les allées du potager fraîchement arrosées par l’orage qui venait de passer.

Il y avait des petits pois, des fraises, de la bette à carde, des tomates, de l’ail; c’était tellement impressionnant de constater que toute cette vie occupait un espace qui serait normalement inutilisé. Nous avons profité du coucher de soleil assis à table pour un repas spécialement imaginé pour nous par @maurin_chef . Nous avons goûté aux rabioles, aux carottes, aux laitues, au kale, aux betteraves (sous forme de crème glacée – complètement folle) et autres ingrédients frais, croquants et juteux, cueillis à même le potager, qui sont d’ailleurs certifiés Écocert Canada. C’est tellement encourageant de voir des entreprises de chez nous se lancer dans des projets fous et combien inspirants pour emboîter le pas vers des solutions plus vertes! C’est que du bon pour tout le monde et ça ne peut pas être plus local. Bravo! Ça donne envie de jardiner, non? #experiencesponsorisee #fraisdutoit #vivelabouffe @igaqc @igaduchemin

 

Dînette X Sepaq

Samedi dernier, Mathieu est parti avec notre ami/stagiaire français Basile et une de nos collaboratrices, Ariane, pour faire la rando du sentier des Crêtes au parc du Mont Orford de la Sepaq. Une trail épique qui va de sommet en sommet, un défi de taille surtout quand on y fait les premières traces après une bonne bordée de neige! Le but était d’atteindre le Pic de l’ours et se faire le meilleur chocolat chaud sur petit brûleur au coucher de soleil – une des plus belles récompenses après une longue hike de 10 km. Finalement la lumière baissait vite alors on ne s’est pas rendus jusqu’au Pic de l’Ours, mais tous les éléments étaient là quand même pour que ce soit le meilleur chocolat chaud qu’on ait bu en 2019 : un spot renversant, pendant le golden hour, en bonne compagnie en plus.

Elle, c’est Ariane. Elle a collaboré dans à peu près tous les numéros de Dînette depuis le tout début, elle s’occupe des articles ‘’Récolte’’. Mais on la connaît depuis vraiment plus longtemps que ça, en fait; Mathieu et elle travaillaient ensemble dans un magasin de disques il y a plus de 15 ans!

Nous notre recette était vraiment simple : lait d’amande, sirop d’érable et cacao, pas de mesures, pas de quantités précises, juste à l’œil, c’était absolument délicieux. Mais dans le fond, ce qui fait que c’était le meilleur chocolat chaud, c’est pas les ingrédients, c’est l’endroit où on l’a bu!