BALNEA Spa

Partager

IMG_9779 (FILEminimizer)

Ma définition de « prendre le temps » : un bol de latté, un disque de Bon Iver ou de Beach House, le visionnement d’un film de Wes Anderson devant mon foyer, du linge mou. Dès qu’on sort de chez soi, rares sont les endroits qui nous plongent dans un monde où la sérénité et la relaxation priment sur le chaos, le stress, les aléas du quotidien. Stéphanie Émond, fondatrice du BALNEA Spa, propose, depuis dix ans, un véritable havre de paix où l’on peut prendre un moment pour se ressourcer, pour faire le vide. Entretien avec une entrepreneure dynamique et inspirante.

Lorsque Dînette a visité les lieux, nous avons immédiatement eu un coup de foudre pour cet emplacement majestueux situé à Bromont-sur-le-Lac. Nous étions dans l’un des bains à remous lorsque nous avons admiré le paysage d’une beauté saisissante.

J’aimerais que vous me parliez de votre relation avec les Cantons-de-l’Est, vos coups de coeur, ce qui fait de la région l’endroit par excellence pour le BALNEA.
C’est le domaine de Bromont-sur-le-Lac qui m’a choisie plutôt que moi qui l’ait choisi! Je suis originaire de Montréal, mais enfant je passais mes weekends et les vacances dans les Laurentides. J’ai donc un attachement émotif pour les grands espaces et la nature. Lorsque des amis nous ont fait visiter le domaine abandonné, ce fut le coup de foudre absolu pour les lieux et leur potentiel. J’ai retrouvé dans les Cantons-de-l’Est une quiétude et une splendeur complètement dépaysante. Sa situation géographique (près de Montréal, de Sherbrooke et des États-Unis) était un atout supplémentaire.

Parlez-moi des choix architecturaux et du design de l’établissement, de vos influences et de vos idées, qui font de BALNEA un endroit si intime, si apaisant. On se sent vraiment chez soi lorsqu’on vient chez vous.
Originalement une base de plein air, l’endroit était constitué de bâtiments majestueux en flanc du Mont-Gale. Bien qu’il aurait été plus facile de tout démolir et de reconstruire, nous avons choisi de conserver les charpentes et de travailler avec les atouts magistraux du chalet existant. Revenant tout juste d’un séjour de quatre ans à Barcelone, j’ai eu la chance de m’inspirer de spas et d’hôtels extraordinaires visités en Europe pour créer les premières esquisses du BALNEA. La talentueuse équipe d’architectes de chez Nomade Architecture (aujourd’hui Sid Lee) est venue consolider et parfaire cette vision du projet, toujours en parfait équilibre entre la nature, la détente et l’art de vivre.

Au fil du temps, j’ai continué à chapeauter le design tout en collaborant avec différents artistes, architectes et artisans pour les différents projets. Ceci permet de relancer la créativité à chaque étape tout en assurant une omniprésence de la signature BALNEA. Chaque détail, ambiance, odeur, objet jouent un rôle dans la mise en place d’un nouveau projet.

Vous entretenez un respect sans borne pour l’environnement. Je pense entre autres au retrait des bouteilles d’eau embouteillée, à votre relation avec Conservation de la nature Canada et la conversion aux granules pour le chauffage.
L’écoresponsabilité fait partie des critères décisionnels de l’entreprise et nous croyons que chaque individu ou entreprise joue un rôle capital sur cette planète et doit faire sa part pour l’environnement. BALNEA vit de la nature qui l’entoure, c’est en ce sens que nous sommes reconnaissants de sa générosité ainsi que de sa fragilité.

Parlez-moi un peu de votre restaurant LUMAMI qui a conquis Dînette par la fraîcheur des aliments, par le mélange des textures, des saveurs. Grâce à vos propositions culinaires, une carotte, un tartare de saumon, un pain au fromage ou un risotto se transforment en véritables oeuvres d’art et en un régal pour nos papilles. Quelles furent les lignes directrices dans la conception des menus et la sélection des produits alcoolisés?
LUMAMI cuisine nature est une fine cuisine santé et créative, proposant un design soigné et chaleureux ainsi qu’un service attentionné pour une expérience gourmande unique. Au menu, une déclinaison de plats de saison, éphémères et délicats. Pour une cuisine parfois festive et rassembleuse, parfois émouvante, toujours mémorable. C’est réellement la version restaurant de BALNEA, en peignoir ou en petite robe noire, accessible à tous, clients du spa ou non. Avec nos 22 km de sentiers, c’est la récompense gourmande ultime.

IMG_9979 (FILEminimizer)

Le spa se distingue par son offre de services qui fait appel à tous les sens. Je pense au sauna parfumé à l’orange, au Ciné-Spa, à l’aquarium, à l’eau à la chlorophylle, au lac Gale, aux cours de yoga ou de SUP (Stand Up Paddle). C’est beaucoup plus qu’un spa. Vous réinventez l’art de la détente et de se faire plaisir!
La créativité est au cœur de notre culture d’entreprise. BALNEA éveille et enrichit tous les sens et souhaite que ses clients se sentent à la fois enveloppés, dépaysés, émerveillés et surtout ressourcés par les différentes opportunités de découvertes.

Quelle est votre définition du cocooning?
Le cocooning est pour moi l’art de faire vivre un moment intime, chaleureux et touchant dans un endroit qui nous ramène à des souvenirs sensoriels puissants. On se souvient toute la vie de la raclette dégustée pendant une panne d’électricité, devant un feu de foyer chez notre grand-maman. Pas parce que c’était délicieux, mais parce que nos sens ont été marqués à vie. Le cocooning réussit à ressusciter ces émotions. Pour moi, les souvenirs du chalet de mon enfance, où nous nous rassemblions, restent très présents.

IMG_9898 (FILEminimizer)

BALNEA célèbre son 10e anniversaire cette année. Que peut-on vous souhaiter pour les dix prochaines années? Quel serait votre rêve le plus fou à réaliser?
Les dix dernières années (toute ma trentaine!) ont été bien mouvementées, enchaînant projet sur projet, avec de nouvelles idées qui émergent, s’entrelacent et s’accomplissent. Je ne peux que nous souhaiter de cultiver notre curiosité, notre créativité et notre passion pour l’art de vivre. Je rêve bien sûr de construire un hôtel out of this world ici, ou ailleurs, sur une île inconnue!

///

Texte: Stéphanie Chicoine
Photos: Mathieu Lachapelle

Laisser un commentaire